Sélectionner une page

De nos jours, de nombreuses femmes ont recours à diverses méthodes pour augmenter leur poitrine, notamment des interventions chirurgicales, sportives et médicales. Bien que les résultats chirurgicaux semblent excellents, les risques associés à cette procédure sont à la fois graves et déprimants. Depuis les années 1970, ce type d’augmentation mammaire a été mis au point aux États-Unis. Les implants étaient remplis de liquide et fabriqués en silicone. Lorsque le liquide s’échappait de l’enveloppe et attaquait le tissu mammaire, il produisait une grave irritation.

credit photo : www.augmentationmamaire.fr

Par la suite, les experts du secteur ont cherché des moyens innovants d’éviter de tels dangers. Grâce à leurs efforts, ils ont pu inventer le silicone rempli de gel. L’aîné est beaucoup plus dangereux que le cadet. La capacité des chirurgiens à identifier une malignité est ralentie et entravée par ces implants. Il existe également des risques liés à l’anesthésie préalable à l’opération d’augmentation mammaire, comme les infections tissulaires, les problèmes cardiovasculaires, les allergies et les saignements.

Ce n’est pas tout, car il y a une perte de sensibilité des seins après l’opération, et même si la dame finit par en retrouver avec le temps, c’est encore insuffisant. Dans la même situation, des douleurs aux seins apparaissent en raison de la pose des implants sous les muscles.

Pendant un an après l’intervention, il est strictement interdit à la femme de tomber enceinte. Cela n’exclut pas la possibilité d’une augmentation mammaire pour une adolescente ou une adulte, car il existe d’autres options moins invasives, mais tout aussi efficaces.

Sur le marché, il existe diverses entreprises spécialisées qui proposent des produits permettant de faire croître et d’allonger le pénis. Les poids fixés à la machine, les pilules à base d’herbes naturelles, les massages et les CD contenant des programmes d’exercices péniens en font partie.